24
févr.-2012

La côte est australienne

Australie   /  
  • Tea Garden, près de Port Stephens

  • Tea Garden, près de Port Stephens

  • La plage de Byron bay au coucher du soleil

  • Une autre plage de Byron Bay

  • Les surfeurs de Byron bay

  • Nimbin, la ville de la drogue

  • Surfers Paradise

  • Surfers Paradise

  • La mer à 1770

  • Coucher du soleil sur la route

  • La piscine publique d'Airlie Beach

  • Airlie Beach

  • Les Whitsundays Islands

  • Les Whitsundays Islands

  • La plage de Bowen

  • La piscine publique de Cairns

  • Les crocodiles de la Daintree River

Print Friendly

La côte est est l’itinéraire le plus courru par les backpackeurs en quête de plages de surfeurs mythiques, de forêts tropicales et de paysages luxuriants.  Partez de Sydney lorsqu’arrive l’hiver (fin mars, par example) pour rejoindre Cairns et Port Douglas. Comptez au moins un mois pour bien profiter de chaque arrêt.

Les points forts de la côte est en Australie

Port Stephens et Tea Garden

Port Stephens est le nom qu’on donne à la région près d’une baie à 2h au nord de Sydney. Elle comprend notamment deux points d’arrêt indispensables: Tea Gardens et Anna Bay.  Tea Gardens est un vrai coin de paradis pour les amoureux de la nature. Vous pourrez y faire du kayak sur un lac magnifique, y observer des pélicans et des levers du soleil qui valent la peine de se lever tôt. C’est une toute petit ville charmante, pas vraiment touristique, avec un seul pub, mais bien animé et rempli d’australiens.  Tea Garden se trouve à proximité du Myall Lakes National Park, qui vaut vraiment la peine d’une petite promenade sur les plages de sable blanc.  A faire: voir le coucher du soleil depuis les dunes de sable géantes au Dark Point/Little Gibber Loop.  A Anna Bay, vous trouverez également des dunes de sable géantes mais l’endroit est beaucoup plus touristique, ce qui vous permettra de louer des planches de surf pour surfer sur le sable (environ 20 dollars) ou des quads pour une petite balade (100 dollars).

Byron Bay et Nimbin

Byron Bay est un peu l’étape indispensable pour tout bon backpackeur.  L’occasion de profiter d’un magnifique coucher de soleil sur une des plus belles plages d’Australie au son des percussions et de quelques musiciens amateurs venus gratter la guitare dans le seul but de faire danser une assemblée cosmopolite, faite d’hippies baba cool, de surfeurs bronzés aux cheveux longs, de poètes rêveurs et de bohémiens idéalistes.  La ville est peuplée de backpackeurs et l’atmosphère y est vraiment unique. Vous ne serez pas déçus !

Pas très loin de Byron Bay, faites un passage obligé par Nimbin, une ville qui se résume à une seule rue célébrant le Cannabis.  L’endroit est connu pour accueillir une marche de protestation annuelle pour la légalisation du Cannabis, depuis 1993, au cours d’une journée appelée le Mardi Grass (Ť grass ť étant la traduction anglaise d’herbes).  Les participants soutiennent que l’interdiction du Cannabis ne fait qu’augmenter la criminalité puisqu’il crée un marché parallèle anarchique, celui du trafic de drogue, dirigé par des trafiquants seulement intéressés par le profit. Ils parlent d’une utopie de la police absurde d’une société sans drogues, ce qui se révèle exact vu la popularité croissante depuis 50 ans du Cannabis dans la région.  L’unique rue de Nimbin célèbre la marijuana avec des gâteaux, smoothies et hamburgers (rebaptisés Ť hemburgers ť : hemp=beuh) un peu particuliers, des magasins colorés Ť peace & love ť, des rassemblements d’artistes amateurs s’exprimant librement en musique et prêt à danser jusqu’au bout de la nuit au son des djembés et des didgeridoos, ainsi qu’un minuscule musée bizarroïde nous balançant des phrases inspirées sur l’amour, la liberté, la vie, la terre et la nature.   Et cette inévitable odeur de beuh qui nous accompagne partout…  Ne prévoyez d’y rester que quelques heures car on a rapidement fait le tour (il n’y a vraiment qu’UNE rue) !

Surfers Paradise, la ville bling bling

La porte d’entrée du Queensland, c’est Surfers Paradise, principale ville de la Gold Coast, qu’on décrit parfois comme la Floride australienne. La ville avait été baptisée à l’origine Elston mais en 1933, les australiens ont compris que personne ne parcourrait jamais des centaines de kilomètres pour venir dans un bled du nom d’Elston, et ils lui ont donné son nom actuel, nettement plus branché et convainquant.  Surfers Paradise s’est vite transformée en une ville bling bling pour les vacanciers dépensiers. Bref, le contraire de ce que recherchent les backpackeurs, qui ne se privent pas de la critiquer. Vous entendrez le pire sur Surfers Paradise.  Pourtant, les étincelants gratte-ciels longeant la plage, les magasins de luxe, les grands couturiers et la vie nocturne animée sont plutôt appréciables. Et c’est aussi l’endroit idéal pour faire la fête jusqu’aux petites heures ! Bon plan: les auberges de jeunesse vous emmèneront en boite pour une somme désuète.

Brisbane

Profitez de l’ambiance des grandes villes, de ses auberges de jeunesse animées (je vous recommande l’auberge Bunk Backpackers: propre, repas gratuits en semaine, avantages dans le bar, ambiance très sympa!), de ses rues commerçantes, de ses bars (en particulier le pub irlandais  P.J. O’Brien en centre-ville: ambiance assurée!), etc.  A voir absolument : South Bank Parklands, un espace récréatif gratuit qui comprend notamment un magnifique lagoon et, certains jours, un marché sympa.

Agnes Water et 1770

Passez par la superbe plage isolée de 1770 (c’est le nom d’une ville !) et par la minuscule ville d’Agnes Water. Profitez-en pour prendre une leçon de surf, c’est vraiment pas cher (17 dollars pour 3h de cours, vous ne trouverez nulle part un meilleur rapport qualité/prix) ! Il est possible de tenir debout sur une planche de surf dès la première leçon.  Par contre, vous ne pourrez pas vraiment vous entraîner par la suite puisqu’Agnes Water est la dernière étape où il est possible de surfer, voire même de se baigner dans l’eau sans la présence des très dangeureuses méduses-boites. A moins que de faire le circuit dans l’autre sens..

Airlie Beach, les Whitsunday Islands et Bowen

Véritable station de vacances pour backpackeurs, Airlie Beach (et sa magnifique piscine publique) est le point de départ des mini-trips vers le 3ème lieu le plus photographié d’Australie après l’Opéra House de Sydney et l’immense rocher du centre rouge : les Whitsunday Islands.  Des îles de sable blanc désertes entourées d’une eau turquoise cristalline et de la Grande Barrière de Corail, le plus grand organisme vivant au monde qui abrite au moins 1500 espèces de poisson, 400 types de coraux et 4000 variétés de mollusques. Vous pourrez donc y faire du snorkeling et profiter de la plage lors des tours organisés (comptez au moins 100 dollars la journée). Ca en vaut vraiment la peine !

Bowen est une ville morte de type western des années 70 qui a été le lieu de tournage du film Australia, de Baz Luhrman.  Ne vous attardez pas dans le centre-ville, sans intérêt, mais prenez une après midi sur le littoral qui est magnifique avec des petites baies à l’eau cristalline, entourées de rochers, de palmiers et d’une végétation luxuriante. Bon plan: rendez-vous au port de Bowen tous les mercredis après-midi pour participer à une course de voilier GRATUITEMENT ! La balade dure environ 2 heures.

Townsville et Charters Towers

Townsville est idéal pour faire une tournée des bars e des clubs le weekend venu ! Elle dotée d’une base militaire importante. Du coup, la moitié des habitants sont des militaires, ce qui fait de Townsville une ville très sûre… et très arrosée la nuit !

Plus à l’intérieur des terres, vous pouvez vous aventurer à Charters Towers, jadis appelée Ť The World ť avec ses 30.000 habitants à la période des chercheurs d’or.  C’est intéressant seulement si vous voulez voir une ville construite à cette époque.  Pour la petite histoire, la fièvre de l’or australienne a débuté en 1851, lorsqu’Edward Hargraves découvrit qu’il y avait de l’or dans tous les coins d’une région près des Blue Mountains de Sydney. En fait, on se rendit compte que l’Australie regorgeait d’or.  Alors qu’il était jusqu’à alors difficile de convaincre des colons d’aller s’y installer, en moins d’une décennie, le pays voit doubler sa population.  L’exil des prisonniers anglais vers l’Australie était même devenu plutôt une récompense qu’une punition, et c’est comme ça que les autorités de Londres ont mis fin à leur déportation.

Forêts tropicales du Queensland

L’itinéraire vous conduira ensuite dans les forêts tropicales du Queensland et dans certaines régions dévastées par un cyclone deux ans plus tôt, aux alentours de Mission Beach.  La saison humide peut être vraiment destructrice dans le Queensland et les régions du Nord. Essayez donc d’éviter les mois d’été australien.  La forêt tropicale du Queensland est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Mieux encore, elle répond à tous les critères de l’Unesco, ce qui est le cas de seulement 13 des nombreux sites inscrits.  Arrêtez-vous pour admirer la cascade de Milaa Milaa et l’impressionnant arbre géant Curtain Fig Tree à Atherton Tablelands.

Cairns

Cairns est un peu l’escale incontournable pour les backpackeurs attirés par l’exotisme tropical.  A tous les coins de rue, on trouve des échoppes à touristes proposant des excursions sur la Grande Barrière de Corail, des vendeurs d’opales (l’Australie accueille 90% des réserves d’opales) et des auberges de jeunesse. Sans oublier la seule attraction de la ville : une piscine publique géante qu’on appelle le Ť lagoon ť et qui a pour but de remplacer la mer avoisinante, celle-ci étant envahie par les méduses-boîtes pouvant vous infliger une mort instantanée. Bref, mieux vaut respecter les panneaux indiquant de ne pas se baigner en mer malgré la tentation de se rafraîchir dans une eau paisible et de toute beauté.

A proximité de Cairns, faites une balade en bateau sur la Daintree River où vous pourrez apercevoir des crocodiles et en apprendre plus sur ces animaux impitoyables. J’ai fait mon tour avec la société Solar Whisper et je la recommande fortement ! Vous pouvez également aller jusqu’à la jolie petite ville de Port Douglas, ses palmiers et sa belle plage.

Autres conseils

Evitez Bundaberg, sauf si vous cherchez du travail dans les fermes où il y a beaucoup d’auberges de travail. En dehors de cela, la ville est assez commune et ne vaut pas vraiment la peine qu’on s’y arrête.

Un autre arrêt que les backpackeurs adorent : Fraser Island. Mais il faut y aller avec un tour, ce qui coûte une petite fortune. Néanmoins, toutes les personnes que j’ai rencontré et qui y sont allées ont adoré !

1

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec