14
janv.-2011

3 jours à Rome et au Vatican

City-trips, Italie   /  
  • Piazza Navone

  • Vatican

  • Le colisée

  • Piazza di Spagna

  • Place Saint-Pierre, Vatican

  • Le château Saint Angelo

  • Le monument Vittoro Emmanuel 2

  • Le panthéon

  • Piazza de la Republica

  • Vue sur Rome depuis le Vatican

Print Friendly

Goûtez à la saveur des bons plats italiens tout en vous plongeant dans l’histoire antique de la cité romaine. La ville aux sept collines, fondée par Romulus et Rémus ne peut que vous ravir par sa richesse culturelle et son caractère authentique.

Quand aller à Rome ?

On connaît Rome comme une ville très chère et bondée de touristes durant l’été. Le bon plan est de profiter des mois de basse saison pour la découvrir (tout comme nous l’avons fait en janvier 2011 et mars 2015). Ainsi vous pouvez profiter des tarifs beaucoup plus raisonnables, allant jusqu’à 50% moins cher et vous évitez la masse de touristes. Il ne vous faudra pas 2h pour rentrer dans Saint Pierre mais 2 minutes, de même au Colisée ainsi qu’au Musée du Vatican (où se trouve la chapelle sixtine). Le climat reste doux et vous évitez ainsi les grosses chaleurs de l’été.

Combien de temps rester à rome ?

4 jours nous ont semblé idéals pour visiter la belle capitale paisiblement.

BUDGET à rome

Les logements à Rome sont particulièrement chers, mais il est facile de se restaurer à moindre coût quand on connait les bons plans de la ville. Attention cependant aux pièges à touristes!

Comment se rendre à rome ?

L’aéroport de Rome Ciampino est désservi  par les compagnies low-cost telles que Ryanair et Easyjet. En hiver, elles proposent des tarifs vraiment attractifs !

Le moyen le plus simple pour atteindre le centre-ville à partir de l’’aéroport Ciampino, est de prendre un bus qui correspondent aux arrivées et départs de chaque vol. Ils se rendent tous à la gare centrale de Termini. De là prendre un bus vers le centre-ville (le numéro 64).

Le service Terravision vous amènera en ville pour 8€€ aller-retour en 45 min environ, toutes les 30 min.
On vous conseille d’acheter le billet aller-retour au guichet de l’aéroport. Ainsi vous évitez de faire la queue pour le retour depuis Termini.

D’autres compagnies de bus (plus cher mais avec wifi).
Le service des autocars bleu Cotral fait la connexion entre l’’aéroport de Ciampino et la station métro Anagnina et coûte environ 3 €. Les billets peuvent être achetés aux distributeurs automatiques, aux stations des autocars où à l’intérieure de l’aéroport. A l’arrivée à la station Anagnina, achetez un billet de métro et descendez à l’arrêt de Termini (environ le 15ème arrêt). Durée du trajet: 1h-1h30. Coût du billet, aller simple: 1,5 € €+ 1 €€ pour le billet de métro à partir de Anagnina

Où loger à Rome ?

Les prix des logements aux abords de la gare Termini sont beaucoup plus abordables qu’au centre-ville. Et il est vraiment facile pour bouger dans la ville en quelques minutes grâce aux métros et aux bus (les bus de nuit partent également de cet endroit).

Pour notre second séjour, nous avions réservé un appartement au centre de la vieille vielle (Quartier de la place Navona) près de la place Farnès. C’est évidemment un des quartiers les plus chers de Rome. Mais nous avons bénéficié d’un tarif réduit (special deal) en réservant quelques jours avant le départ sur le site booking.com. (100€ la nuit pour deux pour mars 2015). Notre logement: Limehouse Farnese (Via di monserrato, 97)

Nous avions testé aussi deux auberges de jeunesse lors de notre précédent séjour:

Le Twincities Hostel est un petit appartement transformé en auberge où l’ambiance est très conviviale. Il ne compte  que 4 chambres. L’auberge est située au coeœur du quartier de l’’Université de Rome.  Le quartier parait au premier abord un peu étrange. L’auberge se situe à deux pas de la basilique San Paolo ‘Fuori le mura’ (où nous sommes tombé par hasard sur le pape célébrant une messe, si si ! ). La Pyramide Caio Cestio, Circo Massimo et le Colisée sont accessibles à pied ou suivent les arrêts de la ligne de métro B. Le Vatican se trouve à 7 stations de métro. La bouche de métro n’est pas très loin de l’auberge. Des bus du Colisée circulent toute la nuit. Francesco le propriétaire des lieux, un jeune italien veille à ce que vous passiez un bon séjour, il est très sympathique et dynamique. Il peut vous proposer d’aller boire un verre dans le quartier et aussi vous donner des conseils sur la ville. Seul point négatif, certains membres du personnel ne parlent pas très bien anglais.

Nous ne recommandons pas particulièrement notre deuxième auberge, bien que d’un point de vue localisation, on ne trouve pas mieux et qu’elle était très clean. Elle se situait à 5 min à pied de la gare Termini (Alessandro hostel).

Se déplacer dans Rome

Rome se visite pour une grosse partie à pied. Nous ne prenions le métro qu’uniquement le matin pour se rendre en ville et un le soir pour revenir. Prenez le ticket journalier si vous êtes certains de le prendre souvent, à voir en fonction de vos besoins…

Le métro coûte 1.5€€ le ticket, il y a possibilité d’acheter des billets journaliers aux trajets illimités à 4€€. Le service de bus est assez facile également et passe régulièrement, ce sont les mêmes billets.

La gare de Termini, c’est le point de départ pour aller partout.
En métro, la ligne A vous emmène au Vatican, à la Plazza di Spagna, à la fontaine de Trevi, à la Plazza del Popolo et à la piazza della Republica.
La ligne B quant à elle vous permet d’atteindre le Colisée, le Circo Massimo. En fait dans la ligne B, on retrouve toute la partie antique de Rome.

Visitez Rome en 3 jours

Si vous restez 3 jours à Rome, il y a un parcours à suivre selon un copain parti en Erasmus

Premier jour: Visiter le Sud de Rome

Vous partez de Termini pour aller Piazza della Republica, puis vous allez au monument Vittoro Emmanuel 2, puis vous longez le Pallatin pour aller vers le Colisée.

Le Colisée : ça vaut la peine de nuit avec toutes ses lumières. Le voir de dehors est gratuit mais c’est 10€€ pour entrer à l’’intérieur. Ca vaut la peine car on a un billet combiné avec la colline Palatine.  Le mieux est d’’y aller juste après. Il y a des types déguisés an romains, mais ils font payer 10 € la photo. Juste à côté, il y a les forums romains. Pour marcher dedans, il faut payer, mais il y a un moyen de les voir sans payer. Lorsqu’’on descend la Via Dei Fori Imperiali, on peut voir sur le côté gauche les forums. C’’est une belle vue.

Deuxième jour: l’Ouest de Rome

Un autre parcours est de faire à pied Piazza del Popolo pour rejoindre la Piazza di Spagna et ses célèbres marches animées à toute heure puis, toujours à pied, la fontaine de Trévi où la tradition veut que « si l’on jette une pièce, on reviendra un jour à Rome ». Voir ensuite la Piazza Navone avec sa fontaine de Neptune (une des plus belles de la ville) ainsi que le panthéon et perdez-vous ensuite un peu dans les rues de Rome. Cela vous prendra une bonne après-midi, voire même une journée car il y a les boutiques, marchands de glace et les restos.

Troisième jour:  Le Vatican et son Musée

C’est vraiment intéressant et beau à voir ! Visiter le Vatican est gratuit ainsi que les sous-sols où on peut voir toutes les tombes papales.
Monter en haut de la basilique Saint Pierre est payant, mais la vue sur Rome et la place Saint Pierre est superbe ! Si vous êtes courageux, il y a un nombre interminable de marches pour arriver au sommet. Claustrophobes s’abstenir ! Sinon il y a un ascenseur pour quelques euros supplémentaires. En bonnes backpackeuses, nous avons choisi les escaliers ! ;-)
Au Vatican n’oubliez pas le dress code des églises: pas de jupe ou short court et un gilet pour cacher les épaules sinon pas moyen de rentrer!

Pensez à éviter la visite durant le week-end, risque de file plus important.

A ne pas manquer au Vatican et aux alentours:

  • Vous pourrez y voir les fameux Gardes suisses et leurs uniformes colorés.
  • Le musée du Vatican et la chapelle Sixtine peinte par Michel-Ange. Vous pouvez y admirer aussi l’impressionnant escalier en colimaçon. Pour le musé du Vatican, la carte d’étudiant vous sera bien utile pour bénéficier d’une réduction. Pour visiter la chapelle sixtine on est es obligé de prendre l’entrée du musée.
  • Continuez la visite avec le château Saint Angelo.
  • Près de l’église Sainte-Marie-in-Cosmedin, on peut passer sa main dans la bouche de la vérité mais attention il croque les doigts des menteurs.

Visites Guidées

Deux fois par jour des visites guidées en anglais sont organisées à travers la ville.
Deux sociétés proposent cela. C’est intéressant d’avoir un petit aperçu de la ville et de l’histoire, c’est pas mal à faire pour le premier jour où l’on arrive à Rome.
Les sites des free walking tour: romefreetour et newromefreetour

Le Roma Pass

Il existe un Pass pour les musées et les transports en commun: le Roma Pass.
Nous ne l’avions pas pris car le Vatican n’est pas compris dedans et nous n’avons pas beaucoup pris les transports en commun.
On pense que le Pass s’adresse à des personnes qui comptent visiter 2 monuments ou musés à Rome, mais encore nous ne sommes pas certaines que les réductions valent vraiment la peine. Il faut comparer sur les sites les prix des entrées pour savoir si c’est intéressant (parfois avec une carte d’étudiant on a les même prix).

Rome by night

Allez voir la place Navona et la fontaine de Trévir de nuit si vous en avez l’occasion. Il y a très peu de touristes et elles sont magnifiquement éclairées, cela donne une toute autre ambiance qu’en pleine journée. Et vous pouvez en profiter pour vous balader et aller boire un verre dans les petites ruelles près de la place Navona, c’est vraiment charmant.
Vers 2h du matin nous avons été voir la fontaine de Trévir et il y avait encore des touristes…si si on vous jure!

Découvrir Rome avant d’y aller

Un petit aperçu de Rome? Nous vous conseillons vivement de voir le film: « Anges et Démons« : il est vraiment bien et montre pas mal d’endroits de Rome et le vatican.

Prenez l’Aperitivo !

Bien que ça soit plus la tradition dans le nord du pays, on peut trouver aussi des endroits qui pratiquent l’Aperitivo. Cela signifie qu’on commande à boire (cocktails ou verre de vin) et qu’on peut profiter d’un buffet froid à volonté. Nous avions trouvé une chaine italienne super! Pratique quand on n’a pas très faim, on peut souper avec cela.

Ou manger à Rome / Restaurants ? Nos bons plans resto

Pour des restaurants pas trop cher, rendez-vous dans le quartier « Travestere« . Évitez les grandes Places genre Navona et Panthéon. Préférez les bars à vin aux restaurants et  trattoria. La plupart des bars à vin à Rome offrent une sélection de sandwiches et appetizers qui vous rempliront et vous feront économiser de l’’argent. Faites du repas de midi votre principal repas du jour, car ils sont souvent beaucoup moins chers que les menus du soir. Notez qu’on n’est pas obligé de donner un pourboire, le minimum est juste d’’arrondir l’’addition.

  • Le restaurant Carlo Menta (Via Lungaretta 101 dans le trastevere) est une sorte de cantine-restaurant très bon marché où les tourists se mélanges aux locaux. On vous recommande le menu touristique à 13€€ le soir /10€ le midi (pas grand-chose pour Rome), il comprend un bruschetta Tomate-roquette, un premier plat (pâtes carbonara notamment), un second plat (escalope à la milanaise notamment) et un dessert, service compris. Les serveurs sont tous très aimables et serviables. Très prisé, attendez-vous à faire la file (mais pas très longtemps,  nous avons attendu 10 min).
  • Il Corallo  (Via del Corallo, 11). Ce petit resto nous a été conseillé par notre hôte, il est idéal pour un resto en soirée. Quartier du centre-ville entre le Panthéon et la Piazza Navona.
  • Vous ne serez pas déçu du « Da Francesco »  Accueil charmant et ambiance agréable et sympathique pour ce restaurant style cantine bon et pas cher centre historique de Rome. Cuisine du jour et spécialités aux artichauts. Nous avons goûté des carbonara aux truffes (délicieux !) et en entrée une bruchetta au burrata. Le desert un tiramisus au pistaches.
  • Bir and Fud (Via Benedetta, 23). Un restaurant dans le quartier du trastevere à tester absolument ! 4 5 étoiles Adresse plutôt branchée, un bar toute en longueur avec 30 bières différentes à la pression. Excellentes pizzas (12€ la Regina) ! Vous ne serez pas déçus! Goûté un tiramisu à la bière!
  • Une cantine/brasserie à la bonne franquette: L’antica Birreria Peroni (Via S. Marcello,19). Demandez à vous mettre sur la liste d’attente, ce restaurant est généralement complet, il y a un délai d’attente. Dégustez également la bière Peroni amber très bonne ! Ici pas de chichis et des plats typiques.

Boire un verre

La Prosciutteria, (Via Panetteria, 34) un petit endroit d’ambiance parfait pour prendre un verre de vin avec une planche de charcuterie et fromage. Tableau au mur avec les vins de la semaine.

Ma Che Siete Venuti a Fà (via Benedetta, 25). Grand de choix de bières spéciales au fût.

Un brunch

Circus (Via della Vetrina) 15 €

Voici également une liste de restaurants qui nous ont été conseillés mais que nous n’avons pas eu le temps de tester:

  • L’Insalata Ricca, un snack sur la Place Navone pour de bonnes salades.
  • La Meridiana (Via de campo Marzio, sur la rue derrière la place du Parlement, à 30m de là sur le côté droit), un endroit fréquenté par les italiens aussi, choix entre pizzas, paninis, mais aussi plats composés (légumes, lasagnes, différentes viandes). Service rapide, déco moderne, vraiment un chouette endroit pas trop cher (20-25 € pour deux).
  • La Pizzeria da Remo et la trattoria Da Buccatino, dans les quartiers de  Testaccio et Garbatella où sont tournés beaucoup de films (par le métro, station Pyramide). Très bon restaurants, typique de la cuisine romaine.
  • Il Barocco (via Napoli 45-48), un restaurant très calme, personnel souriant, très bonnes pizzas, pâtes et pas cher.
  • L’Enoteca Corsi (Via del Gesú 88, près du Panthéon). Il faut y aller le midi: cuisine très traditionnelle, pas cher et de bons vins de Toscane (Région des propriétaires). Si tu t’en sors pour 10€ tu auras fait un festin.
  • Le Fate (viale di Trastevere)
  • Ivo a Trastevere (via S Francesco a Ripa).
  • Giulio passami l’olio (via di monte giordano): un restaurant de quartier.
  • Selon le New York Times en 2009, la meilleure trattoria à Rome est Felice a Testaccio (Via Mastro Giorgio, dans le quartier Testaccio, entre Trastevere et Aventine Hill) : décor moderne mais cuisine romaine traditionnelle. Caccio e pepe avec tonnarelli est le plat classique (pâtes avec pecorino, huile d’olive). Les prix y sont très raisonnable, juste un peu plus cher que les autres trattorias.

Sortir à Rome

Les clubs et les discothèques sont concentrés dans le quartier de Monte Testaccio et Ostiense.  L’’ambiance commence à être vraiment festive à partir de minuit. Vous trouverez des boites de nuit et des bars pour tous les goûts, et vous aurez une chance de sortir entourés de locaux, à la mode italienne !

Le quartier de Trastevere est vraiment très animé les soirs de week-end. Beaucoup de bars et des jeunes en rues.

5

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec