03
avril-2014

Istanbul

City-trips, Istanbul   /  
  • View from the Galata Bridge

  • Haga Sofia / Sainte-Sophie

  • View from Galata Tower

  • Baklavas in the Bazaar

  • Bosphore view

  • Bosphore view

  • Bosphore ferry trip

  • Istanbul street food

Print Friendly

Istanbul a beaucoup à offrir aux backpackers, entre ses magnifiques mosquées dans le quartier historique de Sultanhamet, ses Bazaars animés, ses nombreuses spécialités culinaires et sa vie nocturne extraordinaire dans le quartier de Taksim. La capitale ne représente pas le reste de la Turquie, la ville est très europeennisée et très touristique, ce qui en fait malheureusement une destination moins bon marché qu’on pourrait le croire, même si les prix sont quand même moins chers que chez nous.

Quand aller à Istanbul ?

Ne vous méprenez pas, la chaleur n’est pas au rendez-vous tout au long de l’année. Loin de là! D’ailleurs, nous ne l’avons pas beaucoup sentie début avril… Ne vous laissez donc pas surprendre et regardez les températures annoncées avant de remplir votre backpack de shorts et de tongs :-) Les hivers sont froids et humides à l’inverse des étés très chauds. Quand c’est le printemps, il y a des tulipes dans tous les parcs de la ville.

Comment aller de l ‘aeroport au centre ville d’Istanbul ?

Il y a deux aéroports à Istanbul : Atatürk Airport et Sabiha Gökçen Airport.

Atatürk Airport est à environ 30 min en taxi de la vielle ville (40 min si on compte les bouchons), on a payé 50 lira avec le Taximeter depuis le quartier de Sultahamet. Notre auberge avait une shuttle mais ça revenait plus cher à deux que le taxi (27€ !). Les taxis sont vraiment bons marchés, si vous êtes 4 c’est souvent moins cher que le tram. C’est facile aussi pour rentrer de soirée. Il est aussi possible de prendre le métro de l’aéroport jusqu’à Zeytinburnu, et ensuite un tram de Zeytinburnu à la station Gulhane.

Comment se déplacer à Istanbul ?

Pas besoin de transports en commun pour visiter la vieille ville, si vous logez dans le quartier de Sultanahmet. Pour aller à Taksim ou au Bosphore, il faudra prendre un tram ou un taxi.

Un ticket de tram c’est 1€ (3 lira), si on doit changer de tram il faut repayer un ticket. C’est pas toujours la solution la plus économique vu le prix des taxis, si vous êtes à plusieurs.

Que visiter à Istanbul ?

  • Sainte-Sophie (Hagia Sofia) est un MUST. L’entrée est payante, 25 lira. La queue paraît longue mais ça va assez vite et ça vaut le coup. L’intérieur du bâtiment est plus beau que l’extérieur. C’était anciennement une église qui a été transformée en mosquée après la prise de Constantinople.
  • La mosquée bleue, emblème de la ville pour son allure de carte postale. La place entre les 2 mosquées et ses fontaines est superbe! Prévoir un voile pour entrer à l’intérieur et il vous faudra aussi enlever vos chaussures. Il y a des voiles également à prêter au cas où vous n’en auriez pas.
  • Visiter le Topkapi Palace (25 lira). Un conseil: achetez vos tickets la veille avant la fermeture, vous éviterez la longue queue. Il y a aussi des machines automatiques.
  • Se promener dans le parc aux tulipes près du Topkapi Palace. C’est marrant, tout le monde se prend en photo dans les fleurs. Il y a une belle vue sur la mer, des terrasses pour manger ou boire un verre.
  • Monter sur la tour Galata pour avoir une vue à 360 degrés (6,5€).
  • Prendre le ferry au Bosphore jusqu’au village d’Ortaköy et y  manger une patate fourrée dans un des restaurants autour du Bosphore, avec vue sur le pont. Connue sous le nom de kumpir, la « baked potato » est une icône méconnue de street food très appréciée des locaux. Attention, ne vous laissez pas avoir par tous les locaux qui vont essayer de vous vendre une balade en bateau sur le Bosphore pour un prix bien trop élevé… le plus économique est de prendre le ferry comme un transport en commun.
  • Faire un peu de shopping dans le Grand Bazaar. Vous y trouverez essentiellement des lampes, des bijoux, des faux sacs, des faux habits, des plats typiques, des verres à thé, des tissus, des écharpes.
  • Faire également un tour par le le Bazaar Egyptien pour les épices et la nourriture (lukum, baklavas, bacon hallal, fromages…).

Les Expériences à ne pas manquer à istanbul

  • Manger des baklavas (nous en avons mangé presque tous les jours, nos préférés étant ceux qu’on a testé dans un café tout près du grand Bazaar, délicieux !!)
  • Aller voir une voyante qui lit dans les marres de café ! Il y a une rue connue pour ses cafés aux liseurs de bonhaventure à Taksim (İstiklal Cad./ayhan Işık Sk). Nous avons testé le Kapriss Kafe. La « consultation » + le café vous reviendra seulement à 20 Lira. Que vous y croyez ou pas, c’est très amusant comme expérience!
  • Se faire laver dans un Hammam !  Malheureusement, les hammams historiques ne sont plus fréquentés que par des touristes de nos jours, et les prix sont donc adaptés en conséquence. Nous avons été au Cemberlitas : 30€, pour se faire laver et masser au savon + accès jaccuzi et piscine. C’est cher pour ce que c’est, mais on ne peut pas passer par Istanbul sans tester les hammams. A faire plutôt en soirée, pour se détendre de la journée de visite, car après vous n’aurez qu’une envie c’est d’aller dormir. Pour les couples, il n’y a qu’un hammam qui accepte hommes et femmes ensemble, le Süleymaniye (35€). Mais attention, il faut réserver  l’avance pour celui-là!
  • Regarder le coucher du soleil sur le pont Galata ! Il y a de nombreux bars et restaurants sur le pont. C’est clairement un truc de touristes, mais la vue vaut vraiment le coup de payer son verre un peu plus cher. Observez les pêcheurs qui tentent d’appâter les poissons depuis le pont.
  • Goûter aux spécialités de rue, sur la place entre le Pont Galata et le Bazaar Egyptien:  le Baltik Elmek, sandwich avec du poisson préparé sur les péniches; des beignets et autres snacks de rue des marcahnds ambulants ou encore la boisson rose très étrange aux cornichons qui a un goût de vinaigre… apprécié par les locaux peut être mais nous avons trouvé cela écoeurant.
  • Prendre un jus d’orange frais ou de grenade vendus par les marchands ambulants juste après le Pont Galata du côté de Taksim, pour respectivement 1 ou 2 lira : ils sont super bons et frais.

que Manger à Istanbul ?

La cuisine turque est délicieuse, et vous pourriez facilement passer votre temps à goûter toutes les spécialités… le problème est qu’il y en a tant qu’il faut sélectionner ! On y retrouve souvent quelques ingrédients, notamment le yaourt (Manti, Iskender…) et la pâte feuilletée (Baklavas, Böreks…). Et bien sûr la Turquie est aussi le pays du Döner Kebab ! Voici quelques spécialités à ne pas manquer à Istanbul:

En plat principal :

  • Le Döner kebab, morceau de viande de mouton ou parfois de poulet grillés sur une grande broche pendant de longues heures.
  • L‘Iskender Kebap, une version du Döner Kebap avec des morceaux de viande servis avec du pain turc, du yaourt et une sauce tomate. Un de nos favoris !
  • Le Manti, des raviolis turcs avec du yaourt ! Un must chez les locaux !

EN Snacks  :

  • Goûtez les moules fourrées au riz vinaigré vendues en rue à Taksim, à toute heure du jour et de la nuit… Unique au monde ! Ca peut faire un peu peur pour l’hygiène, mais on n’a eu aucun souci et c’est délicieux :-)
  • Les Böreks, qu’on retrouve également dans les balkans, des pâtes feuilletées fourrées au fromage, épinards ou viande hachée. On les trouve en pâtisserie.

En dessert:

  • Les Baklavas bien sûr, composés de pâte feuilletée et de pistache en général, et une sorte de sirop au miel. C’est divin !
  • Les Lokums sont des confiseries à base de sucre et de fécule, saupoudrées de sucre glace et parfumées, souvent à l’eau de rose, la canelle ou la menthe.
  • Le Künefe est un dessert dont les locaux sont friands, servi chaud et craquant, à base de fromage.

Où manger à Istanbul ?

Un repas complet vous coûtera environ 20 Lira, soit 7€. Les bières sont relativement chères, environ 11-12 Lira donc 3-4€ pour un demi litre. Dans certains endroits, vous pourrez vous en sortir pour 9 Lira. Les autres alcools sont encore plus chers.

Le meilleur endroit pour manger des spécialités à des prix raisonnables est le quartier de Taksim. Il y a beaucoup de restaurants self services avec des spécialités turques, ça vous permet de voir ce que vous commandez, bien utile quand on ne connaît pas encore les spécialités turques. Nous sommes allés dans un très bon restaurant local : Beyoglu Halk Döner Restaurant (Istikkal Cad N20 Beyoglu).

Toujours à Taksim, un restaurant avec des spécialités homemade, vraiment pas cher et délicieux : le restaurant Hisko Köfte & Kebab (Bogazkesen Cd No 104/A beyoglu) !  Un bon plan !

Du côté du Bazaar, nous avons testé une pita au poulet pas chère du tout, dans un snack fréquenté uniquement par des locaux : Cigersi Basri.

Dans les restaurants touristiques de Sultanahmet, aux alentours des deux mosquées, il est possible de négocier les prix si vous vous y prenez bien, car les prix affichés sont les prix pour touristes.

Un gros attrappe touristes  mais qui est sympa à faire pour la vue et pour se reposer après une journée de visite : prendre un Raki et un Mezze sur le pont de Galata au coûcher du soleil. On a payé 110 Lira pour 2 (60 Lira pour le Mezze et 40 Lira pour l’eau + raki). Le Raki est l’alcool typique de Turquie, c’est un genre de Pastis avec un goût à l’anis. Avis aux amateurs…

où boire un verre à istanbul?

Commencez la soirée à Sultanhamet, dans le bar au dernier étage de l’auberge Cheers Hostel: ambiance sympa, superbe vue et fût en forme de saxophone :-)

Ensuite, direction Taksim dans le bar très abordable parfait pour les backpackers de Rittim, où la bière est à 9 Lira seulement et vous pouvez prendre 4 shots de Tequila (appelé Bucket) pour 20 Lira. Terminez par le Eski Beyrut-Beat, un énorme bar un peu « underground » avec une ambiance différente à chaque étage.

Où loger à Istanbul ?

Le meilleur quartier pour loger est celui de Sultanahmet, la Vieille Ville, qui  vous permetra d’être à deux pas de tous les lieux touristiques, notamment Sainte Sophie et la mosquée bleue. Mais c’est aussi le quartier le plus touristique donc avec des prix relativement élevés. De Sultanahmet, vous avez la possibilité de vous rendre assez facilement à Taksim, le Vrai Istanbul, avec tous ses restaurants et ses bars.

Nous avons logé au Second Home Hostel, bien situé et tout à fait correct, avec petit déjeuner compris. Le personnel était sympa et ils essaient d’organiser des activités comme des repas communs le soir ou des pub crawls.

Nous sommes passés par le Cheers Hostel juste pour boire un verre, qui a beaucoup plus d’allure, avec un très chouette bar et une superbe vue à l’étage, donc nous vous recommenderions plutôt d’essayer celui-là.

1

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Commenter cet article


Cliquez sur la forme pour faire défiler

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec